Cynthia Montier is an artist and researcher based in Strasbourg. A graduate of the Université de Strasbourg and the Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Cynthia Montier’s work bears witness to a strong relationship with public space and an attachment to the notion of groups, collective bodies and communities. The artist trains in the rights of foreigners and cultural rights, following the training program for artist interveners (CFPI) at the Haute école des arts du Rhin (HEAR) in Strasbourg. From the fields of social anthropology and a participatory methodologies, Cynthia Montier develops an artistic approach combining co-creation and intervention, ritual, community and performative practices. She is interested in collective memories, intentional modes of expression and symbolic appropriations, which are part of a social commitment or a form of devotion, most often in favour of justice. Cynthia Montier places great importance on notions of belonging, friendship, belief, attachment, connection and struggle. Strongly influenced by the stories, practices, affects and objects that emerge from her encounters, the artist generates relational spaces using various methodologies from the fields of popular education, critical and community pedagogy and feminist knowledge. Echoing existing forms from a historical field or social movements, the artist proposes a diversity of formats and participatory devices investing a specific activation (from the interview to the workshop, from the survey to the performance, from the ritual to the demonstration, from the votive archive to the speaking object), as many supports for intuition.

Since 2019, she has formed a duo with Ophélie Naessens exploring the notion of mineral sociality and ritual pedagogies through the prism of dialogic forms, investigations and performances navigating between pedagogy, activism and stone rituals. Together with Sophie Prinssen, she runs the « Activismes Ésotériques – Magie – Performance – Résistance » project (since 2021): a « research coven », a ritual and activist working group that gives rise to times of research and performances in the public space, to which the nineteenth issue of the journal Proteus devotes an article in the dedicated issue: « Le rituel dans l’art ». Her work has been shown at the Ferme du Buisson (Noisiel), the Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, the 49° Nord 6° Est Frac Lorraine (Metz), the Magasin des Horizons (Grenoble), the Printemps de Septembre (Toulouse), the Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg and internationally at AQB (Budapest), the Japanisches Palais (Dresden), the Centre of Gravity (Bristol), the Kleine Humboldt Galerie (Berlin) as well as the Richter (Moscow), the Royal Holloway School (London), the National Ethnographic Museum of Romania ASTRA Museul (Sibiu), and the research centre for contemporary art IUNO (Rome).

In 2021, Cynthia Montier will receive support from the DRAC Grand- Est for the production of the work karma with Abdul-Hadi Yasuev. Her works and protocols are part of the collections of the Magasin des Horizons, the Frac PACA, the Artothèque de Strasbourg and the IAC Villeurbanne.


Cynthia Montier est artiste et chercheuse à Strasbourg. Diplômée d’une maitrise de recherche-création en art de l’Université de Strasbourg et de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), le travail de Cynthia Montier témoigne d’une relation forte avec l’espace public et d’un attachement à la notion de groupes, de corps collectifs et de communautés. L’artiste se forme également au droit des étrangers et aux droits culturels, à la suite de la formation des plasticiens intervenants (CFPI) à la Haute école des arts du Rhin (HEAR) de Strasbourg. Depuis les champs de l’anthropologie sociale et dans une approche participative, Cynthia Montier développe une démarche artistique entre co-création et intervention, pratiques rituelles, communautaires et performatives. Elle s’intéresse aux mémoires collectives, aux modes d’expressions intentionnels et aux appropriations symboliques, qui relèvent d’un engagement social ou d’une forme de dévotion, le plus souvent en faveur d’une justice. De fait, Cynthia Montier accorde une importance aux notions d’appartenance, d’amitié, de croyance, d’attachement, de lien et de lutte. Fortement influencée par les récits, les pratiques, les affects ou les objets qui émanent de ses rencontres, l’artiste génère des espaces relationnels en utilisant diverses méthodologies issues des champs de l’éducation populaire, des pédagogies critiques, communautaires ou des savoirs féministes. En écho à des formes existantes issues d’un champ historique ou des mouvements sociaux, l’artiste propose une diversité de formats et de dispositifs participatifs investissant une activation spécifique (de l’entretien au workshop, de l’enquête à la performance, du rituel à la manifestation, de l’archive votive à l’objet parlant), comme autant de supports à l’intuition.

Depuis 2019, elle forme un duo avec Ophélie Naessens qui explore la notion de socialité minérale et de pédagogies rituelles à travers le prisme de formes dialogiques, d’enquêtes et de performances naviguant entre pédagogie, militantisme et rituels de pierre. Elle porte avec Sophie Prinssen le projet «Activismes Ésotériques – Magie · Performance · Résistance» (depuis 2021) : un «coven de recherche», réuni en un groupe de travail rituel et militant qui donne lieu à des temps de recherche et à des performances dans l’espace public, à laquelle le dix neuvième numéro de la revue Proteus consacre un article dans le numéro dédié : « Le rituel dans l’art ». Son travail a été notamment présenté à la Ferme du Buisson (Noisiel), à l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, au 49° Nord 6° Est Frac Lorraine (Metz), au Magasin des Horizons (Grenoble), au Printemps de Septembre (Toulouse), au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg mais aussi à l’international à AQB (Budapest), au Japanisches Palais (Dresde), au Centre of Gravity (Bristol), à la Kleine Humboldt Galerie (Berlin) ainsi qu’au Richter (Moscou), la Royal Holloway School (Londres), le musée ethnographique national de Roumanie ASTRA Museul (Sibiu), et le centre de recherche sur l’art contemporain IUNO (Rome).

Cynthia Montier bénéficie en 2021 du soutien de la DRAC Grand- Est avec Abdul-Hadi Yasuev pour la réalisation de leur œuvre karma. Ses œuvres et protocoles font partie des collections du Magasin des Horizons, du Frac PACA, de l’Artothèque de Strasbourg, et de l’IAC Villeurbanne.

Portfolio

C/O

Viméo
Instagram


news

Words & Deeds ; performance ➤ Journées Journiac (Paris) 7 mars 2024

P.G.R. – Per Grazia & Rivòlta ; résidence [+ exposition] ➤ IUNO (Roma) <> CEAAC (Strasbourg) 27 avril – 27 juillet 2023 // Fondazione Nuovi Mecenati 2024 – 2025

Égrégores et armes blanches ; résidence [+ exposition] Croix de bois croix de fer ➤ Les Limbes (Saint-Étienne) janvier – mars 2024

Social minéral ; résidence [+ exposition & ateliers] ➤ Utopiana (Genève) juin 2024 > 2025

 



: field :
: author :
: work :
: date :
: specificities :
: description :
: visual :
2022

Une ancre murale de protection vient orner la façade d’entrée de la Ferme du Buisson, rappelant les fer à cheval porte-bonheur et les impostes domestiques. L’ancre mélange des procédés de fabrication industriels bon marché à des techniques d’artisanats traditionnels par un alliage de plomb et d’étain fondu selon un procédé de molybdomancie (divination par le plomb). Abondance, haste, poignard, chandelle ou feu sacré… Elle incarne l’agrégation des âmes [almas] du territoire.

2022

Un panier tressé en osier habillé de soie, aménagé de coton et de chanvre abrite de petits balluchons vides destinés à accueillir des offrandes de tout type au fil de l’exposition, tel une fontaine à souhaits (objets à charge, effets personnels, pièces de monnaie, pierres précieuse, objets trouvé, papiers à vœu, ticket souvenir, etc.). Couffin rend hommage aux mères et à leurs descendantes, à leurs douleurs, leurs ferveurs et leurs amours, à leurs révolutions, à travers les âges.

2022

Un jardin de soin est balisé par une haie de bâtons plantés suivant un talisman circulaire sur l’une des friches de l’ancienne chocolaterie Menier. Mêlant des pratiques de soin collectives ou individuelles telles que la lithothérapie (le soin par les pierres) ou les jardins thérapeutiques […] chacune des pierres y est semée comme on sèmerait une graine, ou comme on apporterait sa pierre à l’édifice.

2022

Une dinette parlante prenant la forme d’un service à thé en terre cuite pour un rituel de table.
Rituels, recettes ou prières contre le mauvais œil, devises, dictons ou bénédiction, superstition, oracle ou miracle… Chacune des tasses et leurs coupelles présente des valeurs ou des anecdotes partagées autour d’une table, donnant ainsi à voir, à lire et à discuter.

2022

« Deas Mater » fait référence aux déesses mères ainsi qu’à la Dea Matrona, déesse Grecque et mère de la Marne, en hommage aux Noisieliennes. Déesse du logis, du foyer ou de la ville, mère, mariée ou veuve de feu, sainte, vierge ou oracle, guérisseuse, consultante ou combattante […]

2022

Un vêtement de cérémonie réalisé sur mesure à partir d’étoffes imprimées de différents motifs et ornements traditionnels mêlés, entre tissus nobles (taffetas, soie, satin) et broderies ajoutées. […]

2022

Manufacture sacrée restitue un travail d’enquête autour des marques, sigles, cachets et signatures lapidaires d’ouvriers dans l’art du bâti, des maçons aux tailleurs de pierre, des bâtisseurs de cathédrale de l’époque romane aux ouvriers contemporains.

2021

Le collectif Pendant que les champs brûlent déclare à la préfecture un rituel à carractère revendicatif, sous l’initiative d’Activismes Ésotériques : une foule, munie de bannières et d’étendards vierges et monochromes, forme une unité de corps visible et non-identifiable, unie et non-séparable. À la fois homogène et hétérogène, la manifestation fait le gage de vœux […]

2021

L’artiste Cynthia Montier et la chercheuse Sophie Prinssen du collectif Activismes Ésotériques organisent un travail collaboratif questionnant les liens existants entre soin, corps et pouvoir. À partir des récits des urgentistes et des recherches des artistes sur l’ésotérisme, l’action consiste à réaliser une performance artistique collective avec les soignants et les soignantes, au sein des […]

2021

Dans le cadre d’activismes ésotériques, les artistes et chercheuses Cynthia Montier et Sophie Prinssen ont été invitées à réaliser un projet avec les étudiant·es du du Master « Critique-essais, écritures de l’art contemporain » (promotion 2020-22) de l’Université de Strasbourg, dans le cadre de leur exposition « Nouer le Reste » au CEAAC.

2021

The Magic-Mediation Tarot is a non-divinatory and performative tarot designed by Cynthia Montier.

*Contact cynthiamontier@riseup.net for a reading
*Get yourself one copy on http://editionscartonpate.com/
[Each purchase of Tarot Magie-médiation includes a tarot reading]

2021

Inspired by a virtual symposium that took place in 2020 and featured in the exhibition COVEN: Witchcraft for Politics (2021) at the Feminist Autonomous Centre for Research in Athens, Greece, this hand-numbered, limited edition publication collects writings from an international and interdisciplinary body of artists and researchers addressing desire—and with it, sex, love and care—from the perspective of the contemporary moment.

Edited by Lilly Marks and Caroline Harris
Designed by Toni Brell

2020

The device Diseuses de sort consists of a non-divinatory reading system based on a rune print elaborated by the two artists whose readings cross virtual makeshift devices that intertwine magic, art and resistance in socially engaged contexts. The readings are based on the principle of consultations and interviews by appointment.

*Contact contact.esotericogeography@gmail.com for a reading

2020

On one side, a series of precious, fetish or sacred objects, on the other, views from the rooms of the former Sainte-Odile clinic.
The ensemble is as much a whole as a mediation to operate in a collective egregore of personal belongings, amulets, talismans, gri-gri, family jewellery, or objects of burden or good luck charms collected with the residents and retranscribed in the form of building site banners to cover, adorn or adorn as an offering the dress and scaffolding of the former Sainte-Odile chapel.
The banners are hung with the residents in complicity with the site workers.

2020

Ritual workshop & performative urban visit at Université de Lorraine24 Septembre 2020, Jeudi des Quatre Temps The Tuesday of the 4 times, 4 groups of anonymous citizens gather to form a collective egregora, a political and spiritual body. The 4 groups wander through the city « traveling in spirit » with 4 tools to 4 diferent sites […]

2020

External Promises is a simultaneous urban and astral visit through different cities. External Promises — Fortune guide for disaffected places addresses the issue of disaffectec space, as a way of rethinking intimate space (assigned space, sacred space or conquered space) from a post-confinement perspective by applying it to the affective and political relationship to public space. What […]

2020

“Private is political“ is an online dispositive of conversation between women artists and researchers. Using chating or browsing apps, women invited meet virtually to exchange visual references about domestic art as work condition and about the presence of women in public sphere regarding intimacy and spirituality. This gathering is readable from both physical and digital […]

2020

Ritual of hopscotch – esotericogeographical attempt is a ritual initiated by Cynthia Montier & Ophelie Naessens, and activated from November 30 to December 01 on the occasion of the Rituals season of the Magasin des Horizons in Grenoble during autumn 2019.





« UN CORTÈGE DE RUE, TOUT D’ABORD BRUYANT ET VINDICATIF, PUIS SILENCIEUX DURANT LA SECONDE PARTIE DU DÉFILÉ SUIT LE CORBILLARD JUSQU’À L’ENTRÉE DU CIMETIÈRE, OÙ LE CERCUEIL, PORTE À BOUT DE BRAS, TRAVERSE UNE HAIE D’HONNEUR DE MILITANTS ACTIONNANT DES CORNES DE BRUME. »